Ne pas cliquer
Parrain-Linux
KEEP CALM AND CONFIGURE LINUX
 :     :     :   

Résultats de recherche

Posté le 29/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
Citation de magnux77:
{⋅⋅⋅} le terminal impose sa largeur en colonnes aux lignes qui s'y affichent. Le terminal ne se reconfigure pas en largeur selon les lignes qu'il doit afficher {⋅⋅⋅}


Certes, la fenêtre n'ira pas s'adapter au contenu, l'inverse eut été fort étonnant :)
Solution partielle : Dans .bashrc, j'imagine cependant que d'autres shell gèrent cela d'une façon ou d'une autre :

Code:
# check the window size after each command and, if necessary, update the values of LINES and COLUMNS.
# En Français :
# Mesure la taille de la fenêtre après chaque commande et, si nécessaire, met à jour les valeurs de LINES et de COLUMNS
shopt -s checkwinsize

Ça sera donc inopérant pour tout ce qui est déjà affiché en terminal (aka resté affiché, plus exactement non-nettoyé).
Que les terminaux ne gèrent pas le défilement horizontal n'est pas une fatalité. C'est juste ainsi !


Pour ce qui est de l'utilité d'avoir 1 ligne visuelle pour 1 ligne logique… question de lisibilité, de visibilité, de clarté des informations affichées.
Depuis le début nous parlons d'affichage.

Doit-on ensuite évaluer de la nécessité d'une présentation vis-à-vis d'une autre, selon les souhaits et les besoins de chacun… c'est pas dit :)


Merci en tout cas pour vos réponses et votre aide :)
Posté le 28/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
Salut :)


@ H2L29 : C'était bien ça. Javais mal compris cette phrase. Sans essayer.


Ça marche aussi pour cat et les journaux système, à condition qu'ils ne soient pas lus en temps réel (option -f de tail, journalctl…)


@ magnux77 :

J'ai pas compris le #1 :)Ça semble pourtant important, serait-ce possible de préciser ou clarifier ce que ça signifie ?


Pour le terminal, je n'en connais pas qui se démarque en n'imposant aucun de retour de ligne (si ça n'est pas explicitement justifié comme une interface en cli).
Je suis preneur si jamais une ref est balancée ici :)
Posté le 27/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
Merci Linette SourireLe plus parlant encore c'est iptables -L qui normalement ne devrait pas couper les lignes ou bien sur Ubuntu il est fait en sorte que ça ne soit pas le cas.
Posté le 27/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
En fait il se trouve que j'avais jamais remarqué que cat impose aussi un retour de ligne.
Sauf que je cat que des bricoles, je rectifie juste ce que j'avais dit sur le premier post.


L'image explicative / explication aux néophytes :

J'aurais du mal à produire une image parlante, faudrait un montage etc.
Pour expliquer même si tout le monde connaît parfaitement ça sans nécessairement connaître le terme :


Admettons avoir un écran assez large pour y voir une très longue phrase affichée sur 1 unique ligne.

Maintenant affichons cette phrase sur une surface d'affichage moins large (cf. largeur / hauteur) :
On va alors voir la phrase s'écouler jusqu'au bout de la largeur de la zone d'affichage, puis se poursuivre sur la ligne suivante, et ainsi de-suite autant que nécessaire pour que la totalité de la phrase soit affichée.
Ce truc se nomme un retour de ligne (automatique car non publiée par l'auteur de la phrase).


Comme ici sur ce forum - La présente zone de lecture du texte :
Nos phrases une fois qu'elles atteignent la fin de la zone, induisent un retour à la ligne automatique Wink
Si la zone était soit moins large, soit plus large, cette coupe automatique se ferait à ailleurs dans la phrase. Voire ne se ferait pas du tout si l'écran est assez large.


C'est une option parfois confortable pour lire du texte sur le web dans un navigateur, ou dans un pdf etc… c'est en revanche très chiant lorsqu'on a besoin ou qu'on préfère que les lignes longues ne provoquent aucun retour automatique.

Dans ce cas, nous ferions défiler la page vers la droite, comme ça arrive parfois sur le web, parfois des documents, etc.
En somme on sait le faire défiler verticalement, c'est aussi basique et simple horizontalement.


Ma question est comment supprimer le retour de ligne automatique quand on utilise less ou more, qui sont des petit programmes d'affichage de texte justement.
En vrai j'aimerais bien le virer partout Très content Dans journalctl et globalement n'importe quel truc affiché qui m'impose ces retours de ligne.
Posté le 27/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
Salut Linette :)

En fait ça ne vient pas de xfce-terminal, puisqu'un simple cat sur un fichier contenant de longues lignes me les affiche normalement, cad 1 ligne = 1 ligne.
Screenshoot bof, ça s'applique à tout c'est un simple retour de ligne.

Le shell est bash (comme sur ubuntu sans avoir eu ce souci).

Par exemple un iptables -L ou encore n'importe quel log consulté avec journalctl (par ex journalctl -f) sans avoir à piper donc, aura le même défaut.


Je préférerais voir les longues lignes sur 1 seule ligne et décaler à droite pour la suite.
Posté le 27/09/2016
[Résolu] less - more : Sans retour de ligne, how to ?
Édit : L'option -S de less permet ça. Pour more ça ne semble pas possible.

------------------

Bonjour :)

Je suis sur Arch (ça peut avoir une incidence, j'avais pas eu ce tracas sur Ubuntu)
Un truc qui me rend chèvre (sans parvenir à trouver l'info sur le net) aussi je me tourne vers vous :)

Lorsque je pipe un truc dans less ou dans more, les longues lignes sont coupées à la largeur d'écran. Autrement dit l'affichage impose un retour de ligne.
(L'option -f de more est supposée couper la ligne et supprimer ce qui sort de l'écran, sauf qu'elle ne marche pas. Elle est sans effet chez moi.)

Ça stress par-ce que je déteste un max les retours de lignes comme ça.
Et ça pose des soucis de visualisation d'un tas de choses.

À noter que par ex. iptables -L va être rendu avec retours de lignes, les logs aussi (Je crois savoir au passage que journalctl utilise less), etc.
Ce qui pose le même souci.


→ Je voudrais pouvoir obtenir 1 ligne aussi longue que le contenu l'impose, à faire défiler vers la droite avec la flèche de droite (inversement ensuite).
En gros j'aimerais bien connaître toutes vos bonnes astuces & solutions pour y parvenir.


Mes connaissances étant limitées, je ne sais même pas où je peux trouver ce genre de réglages pour les virer ad vitam.
Je me dis juste n'être certainement pas le seul mec au monde totalement emmerdé par ces retours de ligne :)


Édit : Précisions, parlant de lignes longues dépassant la largeur écran du terminal.
Posté le 20/09/2016
Comment installeriez vous linux sur un nouveau Desktop
Tout l’intérêt d'un disque rapide est de s'en servir :)

Le profil Thunderbird devrait rester sur le ssd. En revanche il convient de le sauvegarder fréquemment vu que ça archive tout.

Concernant le profil Firefox je n'ai pas d'opinion marqué. Ça pourrait être pareil : Firefox sollicite d'avantage le disque que Thunderbird, puisqu'il y a éventuelle gestion de l'historique, des marques pages & leurs dates d'accès etc. Ce qui me semble une bonne raison qu'il soit en ssd malgré les accès disques que certains pourraient vouloir limiter.

Ce qu'on cherche surtout à éviter c'est le gaspillage des ressources. Pas à se passer des bénéfices d'un ssd :)
Là c'est un tout autre sujet, surtout si la machine est utilisée en situation de mobilité.


Les astuces qui ont été brièvement citées sont parmi celles applicables ; Il y a de la documentation sur le net pour comprendre ce qu'on souhaite faire, choisir comment le faire, et enfin le faire. Toutefois pour une machine de bureau qui n'a pas besoin d'autonomie, donc de réduire sa consommation par ex, c'est peu voire pas nécessaire. Dans le peu on va trouver des petites astuces rendant la machine un poil plus véloce et susceptibles d’accroître légèrement la durée de vie d'un ssd avec toute la mesure déjà exprimée :)
Cette mesure concerne soit les limites et les problèmes que posent ce genre d'optimisations (par exemple d'avoir des logs volatiles), soit l'utilité stricte de la chose (par ex ce qui a été dit à propos des ssd récents dans un contexte logiciel récent).


En gros, just enjoy tire-langue
Posté le 20/09/2016
Comment installeriez vous linux sur un nouveau Desktop
Salut :)
Pour ma part je ferais aller les données sur un volume séparé sans toucher à l'installation existante.

Rien à voir avec le disque ssd / hdd !


Avoir un volume /home séparé du volume de la racine (système) va poser plus de tracas que ça prétend en résoudre. De plus, cela a un intérêt d'avantage technique qu'en rapport à nos données personnelles (pour le chiffrement, des optimisations de divers ordres, etc).

Le /home contient surtout des caches, des fichiers de config, des préférences utilisateur etc.
Bien que la majorité des gens soient intéressés uniquement par la sauvegarde de leur fichiers personnels (non d'éventuelles config, etc), il suffirait d'identifier les éléments à considérer comme importants (dictionnaires,…) pour y appliquer la même politique qu'aux fichiers personnels (tel que vidéos etc) : Entreposer nos données perso dans un volume, dont on sauvegardera le contenu fréquemment.

Le reste peut dégager aussi bien que la distribution qu'on utilise. C'est du jetable pour ainsi dire.
En somme, il ne s'agit que de préserver nos données personnelles.

À noter que j'ai un /home séparé, j'optimise un max ce que je peux.


Concernant l'optimisation :

Il faudrait vraiment la pousser beaucoup (batterie-autonomie, accès disque, conso de ressources notamment processeur, etc) pour y voir un gain significatif (il y en a) mais surtout une cohérence.
cad que par ex. souvent on va trouver un volume /home avec tout ce qu'on veut pour réduire les accès disques mais l'os lui-même en effectue à fréquence importante (ça c'est bien moins aisé de réduire).

Or, le matériel et les logiciels seront plus efficaces que nous concernant la préservation d'un ssd. Ce qui ne retire rien au bien fondé de vouloir réduire les sollicitations coûteuses en ressources donc aux bénéfices obtenus en retour (dont pour le ssd).


Enfin, pour conclure je doute qu'on garde aussi longtemps un ssd qu'un disque mécanique. Est-ce nécessaire ? Il existe un paquet de disques mécaniques en état de fonctionner (même avec adaptateur(s)), mais qui d'entre nous les utilisons encore ?
Posté le 20/09/2016
Installation ratée !
Bonjour :)

(je peux tout à fait me tromper ou avoir mal compris les indices qui ont été donnés)

Je crois que :

/dev/sda (le disque de 600 Go) contient un chargeur de démarrage :
Il s'agit de celui fourni par windows, permettant peut-être de booter sur un éventuel truc situé sur ce même disque (le «truc» étant soit un windows soit un programme de restauration de windows), ainsi que le windows situé sur le ssd.

/dev/sdc (le ssd de linux) contient lui aussi un chargeur de démarrage :
Il s'agit de grub, fourni par linux, permettant de bootet sur le linux situé sur ce ssd.

À noter que /dev/sda1 et /dev/sdc1 ont toutes 2 le flag boot.


Sans intervention dans le bios c'est donc vers /dev/sda que le bios se tourne, puis le boot s'opère sur le ssd windows.
Avec intervention le bios enquille directement sur le grub du ssd linux.


De mon point de vue tout fonctionne. L'un comme l'autre os se lancent très bien.
Il serait possible d'indiquer au bios de chercher systématiquement sur ssd le chargeur d'amorçage concerné. Qui serait celui de windows ou grub, selon le ssd qui est dans le boîtier.

Or cela implique de savoir ce que contient /dev/sda1, donc si c'est utile.
Cela implique surtout de déplacer le chargeur de boot windows sur son propre disque (je ne sais pas faire).

Dès lors il n'y aurait pas de manip à faire au lancement (via le bios). Seul le choix du ssd déterminerait quel os se lance. Ce qui est la demande initiale.

--

Comme vu, le texte noir & co au démarrage n'est pas un message d'erreur il s'agit du menu proposé par grub.
Il est possible de le masquer si souhaité (voir la doc de grub).
Posté le 16/09/2016
Installation ratée !
Bonjour

Ça n'est pas lié une optimisation d'écriture sur SSD ^_^
Ré-installer grub dans son petit coin (/dev/sdc) n'impactera pas windows. Cependant à ce stade c'est strictement inutile :)

Je passe la main par-ce que je n'y connais rien en bootloader windows, en trucs de restauration de windows etc.
Juste un truc : je serais bien moins catégorique que H2L29 quant au fait que grub est sur /dev/sda :

Par défaut ton bios semble trouver un chargeur de démarrage situé sur le premier disque à ses yeux soit /dev/sda
Et, ce chargeur n'est pas grub ou bien si grub il y a, il passe silencieusement la main à un autre chargeur de démarrage, celui de windows.
C'est pour ça que sans manip dans le bios, le boot vers windows échoue en présence sur ssd linux (cf l'image de l'erreur au boot obtenue avant l'apparition visuelle de grub)

Le disque /dev/sdc contient un chargeur de démarrage et là on sait que c'est grub
La partition /dev/sdc1 a le flag boot.


Ensuite par déduction logique (mais il faudrait confirmation) on peut se dire qu'il n'y a pas de grub sur /dev/sda Car par défaut lors d'une installation 1 seul grub est installé (pour dire ça simplement mais mal). Or il est posé sur /dev/sdc
Ensuite, lorsque grub permet de lancer 2 os, même si ce qu'il reconnaît comme windows est un programme de restauration de windows, il affiche un menu.
Dès lors, il ne passerait pas silencieusement la main (pas par défaut) vers quoi que ce soit fournit par windows pour booter windows.



Je préfère passer la main car je ne pourrai suivre ceci ce we, mais en attendant :
Lorsque le SSD Windows est enquillé, que se passe-t-il si tu demande explicitement au bios de booter dessus ? Qu'est-il affiché par le chargeur de démarrage éventuellement trouvé ?
Posté le 15/09/2016
Installation ratée !
Il y a un Windows actuellement installé sur le disque de 600 Go ?

Est-ce que cette image-ci montre ce qui est obtenu en choisissant « windows 7 loader » au moment correspondant à ce que montre cette image-là ?

Est-ce que le texte duquel on parlait, sur fond noir, au démarrage, est ce qui est affiché sur cette dernière image ?


-- (juste au cas où --

À la question 3, si c'est oui, c'est normal ! Sourire… à suivre.

À la question 1, si c'est non :

Alors : À la question 2, la réponse sera certainement oui et c'est normal d'obtenir cette erreur.

--

Perso je suis pas chaud pour grappiller quelques Mo perdus, ça sert à rien du tout.

Je pense que le disque de 600Go a contenu ou contient encore un os Windows.

a) S'il ne le contient plus :

Il suffira de virer le drapeau boot sur la (seule) partition de ce disque.
De faire en sorte que Grub ne détecte plus ce bootloader (or je sais pas s'il se réfère au seul flag ou s'il fouille)

Juste relancer la création du menu grub, qui devrait du coup simplement disparaître pour laisser place à un boot propre.


b) S'il en contient encore il faudra faire en sorte de pouvoir de nouveau booter dessus pour retrouver ton Windows (celui-ci du moins).

--

Dans tous les cas :
Pas besoin donc de poser le flag sur sdc1 (ssd linux) il y est déjà.
Ni non plus besoin de réinstaller grub il est bien installé.

(reste à savoir pour quelle raison il y a une manip à faire au niveau du bios pour booter sur le ssd linux alors qu'il n'y en a pas pour le ssd windows, tous 2 alternativement dans le même rack. ça ne devrait pas me semble-t-il)
Posté le 15/09/2016
Installation ratée !
Salut :)

@ yapluka :

Les commandes suivantes ne vont produire aucune modification.
C'est juste pour s'assurer de la situation de façon plus fiable que des souvenirs Sourire(les souvenirs restent pertinents lors d'un diagnostique - nous les avons).
Plutôt qu'une capture écran, un copié / collé du texte retourné par les 2 commandes (à entrer séparément) suivantes ça serait top :

Code:
sudo blkid
et
Code:
sudo fdisk -l
(note : Autant prendre tout et pas juste /dev/sdc tant qu'à faire)

Plus haut, nous avons eu le contenu du fichier /etc/fstab qui informe de ce qui est monté automatiquement (et utilisé) et de ce qui est pré-configuré pour un éventuel montage ultérieur au boot (dans ce cas-ci rien).

Avec ça nous aurons une vision claire de la situation, dont par exemple la présence ou l'absence de drapeau boot, en quoi une partition est formatée, s'il y a ou non un swap (le contenu du /etc/fstab l'indiquerait si la réponse était oui) et si oui où il se trouve.


Bref avec ça on pourrait selon tes souhaits te faire modifier quelques menus détails (ou moins menus) en communiquant des informations tangibles.


Le message d'erreur 'vide' obtenu après le boot est presque une signature d'Ubuntu. Ça se réglera par une mise à jour si non en enquêtant un peu dessus mais c'est pas la priorité immédiate là. On est curieux de l'autre message d'erreur, celui semblant plus verbeux. Les 2 étant peut-être liés.

L'absence d'un joli écran de démarrage soulève un indice d'anomalie puisque par défaut c'est ce que ton pc devrait afficher au lancement. Encore une fois, nous aurons l'occasion si souhaité de voir ça ensuite, après le reste.


Il me semble que ta demande prioritaire était de ne pas avoir à faire de manip systématiquement pour lancer ton linux. Ça peut se faire rapidement et facilement.


Attendons donc le retour des commandes et tes captures d'écrans si chacun préfère en avoir le cœur net :)
Je crois qu'il est possible de déposer les images ici : http://pix.toile-libre.org/ en indiquant aussi (via une option) de ne pas les rendre dispo aux moteurs de recherches.


Je profite du fait que ce fil de discu soit bavard pour t'informer qu'installer linux avec ou sans disques de stockages branchés ne change pas grand chose :
Car en réalité, à l'installation, il faudrait demander à ce qu'ils soient montés au boot pour que ça soit le cas WinkEnsuite par défaut il suffit de cliquer sur un disque pour qu'il se monte. En bref ça change strictement rien pour le commun des gens (c'est fait pour).
Posté le 14/09/2016
Installation ratée !
Comme le fait justement remarquer H2L29 il suffirait de changer le « drapeau » (alias « flag ») “boot” pour le placer au bon endroit.

Sensément sur /dev/sdc1
Le virer de la partition où il pourrait être présentement (sensément /dev/sda1)

Le retour du fdisk -l indiquera où il est.


Ça peut se faire avec Gparted (un outil graphique) qui devrait être installé par défaut.
Je ne sais pas si l'utilitaire « Disques » (de son vrai nom nettement plus pratique sur moteur de recherches « palimpsest ») gère ça aussi, lui est installé par défaut il me semble.

Avec Gparted un clic droit sur la partition concernée, gérer les drapeaux (manage flags) : cocher boot où il le faut. Le décocher où il ne le faut pas.
Posté le 14/09/2016
Installation ratée !
Salut :)

Concernant le boot, le plus simple serait simplement de ré-installer grub.
Comme il n'y a simultanément qu'un seul disque système (soit windows soit linux, ils ont chacun leur SSD) il n'y a pas besoin de se casser la tête.

En passant c'est au bios de passer la main au programme d'amorçage situé sur le SDD, peu importe lequel des 2.


Comme ton linux démarre même si la façon dont ça se passe ne te semble pas sexy, ça sera très simple :

Dans un terminal lancer tour à tour les commandes suivantes :
Code:
sudo update-grub
sudo grub-install --no-floppy --recheck /dev/sdc


------------------------------

Je ne comprend pas en quoi il pourrait y avoir un souci avec ton grub à vrai dire. Ça me semble juste bêtement le fait que ton bios n'envoie pas la sauce sur le rack ssd.

Quoi qu'il en soit ça sera l'occasion de voir si le démarrage de ton linux est ensuite plus sexy (sans le texte), puisque ça devrait être ainsi par défaut sur Ubuntu pour sur.


Enfin, quel est au juste le message qui s'affiche à l'ouverture de session ?

------------------------------

Je profite de ce message pour comprendre un détail qui me semble flou. En rapport avec ces 2 partitions sur le ssd.

Selon ton /etc/fstab :
#/ was on /dev/sdc1 during installation
UUID=83abddca-e219-4a1a-bb43-2deebf13059e / ext4 errors=remount-ro 0 1


On devrait donc très logiquement avoir l'emplacement de /boot directement dans la partition de / et que ça soit bien /dev/sdc1
Et, idem pour /home

Voudrais-tu bien vérifier (l'UUID) le retours des commandes suivantes (à lancer 1 à 1) :

Code:
sudo blkid
sudo fdisk -l /dev/sdc

Comme ça on sait ce qu'il en est, c'est préférable aux souvenirs :)


/dev/sdc2 ne sert à rien ?
Posté le 13/09/2016
cherche un client torrent
Salut :)

Il semblerait que qBittorrent soit une alternative à ùTorrent, un fork rien n'est moins sur :)

J'ai pas gratté plus mais sur la doc du site d'Ubuntu on peut y lire :
« qBittorrent est un client bittorrent très léger développé en C++ avec la bibliothèque Qt4.
Ses principales fonctionnalités résident dans son moteur de recherche intégré (Permettant de faire des recherches sur plusieurs annuaires de torrent simultanément), le téléchargement séquentiel, la gestion de l'UPnP et du NAT-PMP, le brouillage de protocole (Compatible Azureus), l'échange de sources (Compatible avec µTorrent), le filtrage d'adresses IP (Compatible avec "ipfilter.dat" de type eMule et filtres PeerGuardian), la gestion des priorités des torrents ainsi que des fichiers qu'ils contiennent, le contrôle à distance via une interface Web sécurisée.
  »

Perso j'utilise Deluge je ne saurais donc pas donner d'avis sur ce client :)
Posté le 13/09/2016
Présentation BenJ
Salut bienvenue aussi :)
Posté le 13/09/2016
Coucou, moi, c'est Malynou
Salut ! Bienvenue :)

Il ne devrait pas y avoir de soucis à trouver de l'aider pour ta migration :)
Certainement un parrain proche de chez toi qui pourrait te montrer quelques trucs, visuellement c'est toujours plus pratique et rapide.

Au delà des ennuis avec cet ordi, qu'est-ce qui au fond a motivé de laisser windows de côté ?
Posté le 12/09/2016
Présentation d'arghlub
Salut SourireBienvenue ^_^
(ce savais pas à quoi correspondait floss)
Posté le 23/08/2016
Présentation de l'ABULLE
Salut SourireBienvenue  !
Ça a l'air sympa ce petit club de retraite ! tire-langue
Je suis certain que vous allez trouver 1 ou 2 gamers pour vous remettre en forme sur un fps de choix :)

Posté le 09/08/2016
Debian + Tor = Onion DEB
« Pour ou Contre » n'est jamais une bonne question Très content

Est-ce utile ?

Ça peut l'être dans des pays où certaines techno / certains logiciels sont interdits ou seraient susceptibles d'attirer l'attention / la répression sur vous.
Ça pourrait être utile à tous dans un avenir plus ou moins proche.

De mon humble point de vue c'est typiquement des solutions bourgeoises pour des citoyens de pays stables qui ne trouveraient pas d'application pertinente (ou plus pertinente que…) dans des contextes ou la liberté des individus est franchement attaquée :

L'usage de tor ou de vpn peut être criminalisé plus facilement encore que la criminalisation de twitter par exemple. Détecter l'usage de vpn ou de tor est plus facile que savoir quel paquet est installé.
Certaines entreprises vendent des techno de surveillance-contrôle des populations via l'Internet ne laissant quasiment aucune marge de manœuvre aux utilisateurs.

La question serait plutôt : Pour l'objectif indiqué (masquer quels paquets sont installés), est-ce plus pertinent qu'un simple vpn ?
Dans la mesure où tor fournit des moyens d’accès lorsque tor est bloqué, pourquoi pas, malgré que l'usage de tor en ce cas ne puisse être d'avantage caché.


Il faudrait demander aux populations qui se font exterminer pour leur opinions si parmi les victimes certains ont utilisé tor ou un vpn…


Enfin bon c'est toujours 1 truc de plus dans une boite à outil qui finira toute entière prohibée.
Page : < 1 2 3 4 >
Page générée en 0.3879 seconde(s).